Passer au menu Passer au contenu
Retour à l'accueil de la plateforme

Lexique

CHERCHEUR

Selon le Manuel de Frascati, un chercheur est un « spécialiste travaillant à la conception ou à la création de connaissances, de produits, de procédés, de méthodes et de systèmes nouveaux et à la gestion des projets concernés ». Un chercheur est un membre permanent à temps plein du corps professoral qui assure un enseignement postsecondaire. Il peut également occuper un poste à temps plein dans un centre collégial de transfert de technologie ou dans un établissement de recherche privé ou gouvernemental. Dans tous les cas, il reçoit un salaire émanant du budget courant de cet établissement.

COLLABORATION OU PARTENARIAT DE RECHERCHE

Forme de coopération entre deux ou plusieurs organisations concourant à la réalisation d’un projet par la mise en commun de moyens matériels, intellectuels, humains ou financiers en vue de résoudre un problème ou de répondre à un besoin. 

COMMERCIALISATION DE L’INNOVATION

Activité de mise en marché d’un bien ou d’un service innovant.

CULTURE DE L’INNOVATION

Selon Nicola Hepburn, la culture de l’innovation favorise la pensée créative et contribue à l’exploitation de la valeur économique et sociale du savoir. Cette approche aboutit à la mise au point de produits, de services ou de processus novateurs, sinon améliorés. Une culture de l’innovation bien enracinée repose sur un ensemble de valeurs et de convictions interreliées, s’articulant autour d’une importance intrinsèque et s’appuyant sur l’ouverture à la recherche et à l’innovation. Une culture de l’innovation s’épanouit dans un écosystème adapté à ses besoins.

ENTREPRISE INNOVANTE

Les entreprises innovantes sont celles qui ont introduit un changement significatif ou une nouveauté dans au moins l’une des quatre catégories d’innovation possibles : de produit, de procédé, organisationnelle et marketing.

INCUBATEURS

Les incubateurs d’entreprises technologiques offrent des services-conseils aux entreprises innovantes qui sont en démarrage dans le but d’améliorer leurs chances de succès. L’aide spécialisée offerte aux entreprises consiste en un accompagnement d’affaires et comprend, dans certains cas, l’accès à des infrastructures de laboratoire et à des équipements scientifiques.

INNOVATION

L’innovation consiste en la création et en l’introduction de biens, de services et de procédés nouveaux ou sensiblement améliorés dans un marché et divers milieux utilisateurs. Par exemple, il peut s’agir de la mise en œuvre de méthodes nouvelles ou sensiblement améliorées, telles qu’une méthode de production ou de distribution, une méthode de commercialisation ou une méthode organisationnelle.

L’innovation existe sous plusieurs formes, dont:

  • l’innovation de procédés;
  • l’innovation de produits;
  • l’innovation sociale;
  • l’innovation organisationnelle.

LITTÉRATIE

Ensemble des connaissances en lecture et en écriture permettant à une personne d’être fonctionnelle en société.

Le seuil de connaissances nécessaires pour être fonctionnel change au fil du temps et est variable d’une société à l’autre.

L’ensemble des connaissances acquises doit permettre à une personne de lire et de comprendre des textes de trois types :

  • des textes suivis (articles de journaux);
  • des textes schématiques (cartes routières);
  • des textes à contenu quantitatif (calcul de l’intérêt sur un emprunt).

La mesure du niveau de littératie fournit un indicateur économique; plus le niveau de littératie d’une personne est élevé, meilleures sont ses chances d’occuper un emploi rémunérateur.

Source : Le grand dictionnaire terminologique.

MARKETING DE L’INNOVATION

Le marketing de l’innovation regroupe l’ensemble des techniques ou des pratiques de marketing spécifiquement adaptées à un environnement d’innovation.

D’après Bertrand Bathelot, le marketing de l’innovation doit notamment répondre aux objectifs suivants :

  • Mener des politiques de produit spécifiques selon des cycles souvent courts (innovation de produit, création de nom de marque, tests de produit, protection, etc.).
  • Faciliter l’adoption et la compréhension de l’innovation par le marché.
  • Adapter le circuit de commercialisation (communication, formation, etc.).
  • Maîtriser les actions relatives au lancement du produit.

ORGANISMES D’INTERMÉDIATION

Les organismes d’intermédiation élaborent prioritairement des projets conjoints entre les entreprises et les organismes effectuant de la recherche. Ils constituent des plateformes de développement et de financement de projets de recherche collaborative et de cocréation qui associent des entreprises, des organisations ou des organismes à but non lucratif (OBNL) et des établissements publics de recherche.

Ces collaborations permettent de partager les coûts et les risques inhérents à certains projets de recherche, de rapprocher la recherche publique de la recherche industrielle et de la recherche en innovation sociale, de faciliter le transfert de connaissances ainsi que de valoriser la création d’alliances stratégiques. De plus, les organismes d’intermédiation contribuent à la recherche du financement nécessaire à la réalisation de projets de démonstration et au transfert, à terme, des technologies à des entreprises qui en feront l’exploitation.

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

La recherche et développement (R-D) est un processus qui combine des ressources humaines et matérielles pour accroître la somme des connaissances, y compris la connaissance de l’homme, de la culture et de la société, ainsi que l’utilisation de ces connaissances pour créer de nouvelles applications.

SCIENCE

Selon le dictionnaire Larousse, la science est un « ensemble cohérent de connaissances relatives à certaines catégories de faits, d’objets ou de phénomènes obéissant à des lois ou vérifiés par les méthodes expérimentales ».

SYNERGIE

Phénomène par lequel les actions, les interventions ou l’influence de plusieurs acteurs agissant ensemble créent un accroissement de leur efficacité plus que proportionnel à l’addition pure et simple de leurs forces et moyens.

TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS (TIC)

Ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications (dont Internet) permettant aux utilisateurs de communiquer de façon plus efficace grâce à l’amélioration du traitement, de la mise en mémoire, de la production, de l’accès, de la diffusion et de l’échange de l’information.

TECHNOLOGIE DE RUPTURE

Ensemble de nouveaux procédés et de nouvelles techniques dont la mise en œuvre dans l’industrie, le commerce et la vie courante a des répercussions importantes sur l’utilisation de technologies plus anciennes, lesquelles peuvent même disparaître.

TRANSFERT DE LA RECHERCHE

Le transfert de connaissances fait référence à un ensemble de pratiques et d’activités visant la mobilisation des connaissances issues des résultats de la recherche afin d’en encourager l’utilisation ou l’adoption par les milieux preneurs. Le transfert est le catalyseur de l’innovation, qu’elle soit de nature technologique, organisationnelle ou sociale.

VALORISATION DE LA RECHERCHE

La valorisation de la recherche peut être définie comme l’ensemble des activités ayant pour but d’augmenter la valeur des résultats de la recherche et, plus généralement, de mettre en valeur les connaissances. La valorisation ne se résume pas uniquement à l’exploitation commerciale des résultats de la recherche : elle s’appuie également sur le déploiement et l’échange des connaissances dans tous les domaines du savoir.